Service de prévention et d’accompagnement des séniors

Service de prévention et d’accompagnement des séniors

 » ENSEMBLE AVEC LE TEMPS « 

INTRODUCTION

Le service d’accueil « Ensemble avec le temps » de la Communauté de Communes Terres de Bresse complète les services à la personne déjà existants sur le territoire et offre ainsi un accompagnement au plus près du domicile des séniors.

La mobilité de ce service et la diversité des sites permettent de s’adapter à leurs besoins et à celui de leur entourage.

Il a pour principal objectif de contribuer au maintien des personnes à domicile. Le principe est que l’animateur se déplace avec son matériel. La mise en place d’un service d’accueil dans chaque commune avec le même accompagnant, les mêmes repères pour les personnes accueillies est un atout supplémentaire.

LA NAISSANCE D’UN SERVICE

Après analyse des réponses aux questionnaires soumis aux seniors du territoire, il s’est avéré que ces derniers ont exprimé de façon significative le souhait d’avoir un service adapté de proximité, se situant entre le domicile et l’institution.

Différents besoins sont ressortis de ce questionnaire :

– besoin de lien social pour éviter la solitude,

– prévention de la perte d’autonomie par des actions à travers la stimulation,

– soutien des aidants en proposant un temps de répit.

Cette étude a mis également en avant les problèmes de transport que rencontre cette population, d’où la nécessité d’apporter des solutions à ces difficultés.

PRESENTATION DE L’ACCUEIL « ENSEMBLE AVEC LE TEMPS » 

Une Passerelle

Personnes âgées vivant à domicile

Service de prévention et d’accompagnement : Personnes autonomes ou personne en perte d’autonomie. Deux solutions : Soit EHPAD pour les personnes dépendantes OU Accueil de jour médicalisé pour les personnes de type Alzheimer

Le service de prévention et d’accompagnement « Ensemble avec le temps », de la Communauté de Communes Terres de Bresse existe depuis le 1er janvier 2012.

– Le service d’accueil n’est pas un club pour personnes âgées car les clubs accueillent généralement des personnes autonomes avec uniquement des buts de loisirs et de rencontres,

– L’accueil n’est pas un établissement, ni un accueil de jour médicalisé car ce type d’institution vise les personnes très dépendantes,

– Le service de prévention et d’accompagnement est non médicalisé. Il accueille les personnes autonomes et en perte d’autonomie. Il se veut un mode d’accompagnement alternatif de proximité. Cette action permet le maintien du tissu social avec des actions de prévention et de détection, tout en apportant le soutien nécessaire aux aidants,

– l’accueil non médicalisé est encadré par un professionnel, (aide Médico-Psychologique, également Animateur Accompagnateur de personnes en difficulté) formé et expérimenté à l’accompagnement des seniors et des personnes en perte d’autonomie.

La finalité de ce service est de maintenir les autonomies et prévenir la dépendance tout en conservant des liens sociaux.

L’accueil « ENSEMBLE AVEC LE TEMPS » est une passerelle entre le domicile, l’accueil de jour et l’EHPAD. Le but principal est de contribuer au maintien des personnes à leur domicile.

BUTS ET OBJECTIFS DE L’ACCUEIL

Les buts :

– jouer un rôle dans la prévention de la perte d’autonomie,

– prévenir, détecter et accompagner la perte d’autonomie,

– informer les personnes sur le vieillissement,

– soutenir les aidants,

– contribuer au maintien du lien social,

– être acteur du maintien au domicile avec les différents intervenants à domicile.

Les objectifs :

– développer le mieux-être de chacun en vue de maintenir les personnes en perte d’autonomie dans leur lieu de vie,

– rompre l’isolement, favoriser de nouvelles relations en proposant des activités permettant de stimuler les fonctions physiques, mnésiques et psychologiques,

– aider à surmonter une période difficile de la vie sur le plan affectif et/ou de la santé,

– repérer et prévenir les signes précurseurs de la perte d’autonomie afin de les signaler aux différents partenaires (familles – médecins – services d’aide- clic- maia),

– familiariser à la vie communautaire et mieux préparer les personnes âgées qui pourraient, un jour, être accueillies en établissement,

– accompagner et soutenir la famille et les proches.

ORGANISATION DE L’ACCUEIL 

Population concernée :

Les personnes accueillies sont des personnes autonomes et/ou en perte d’autonomie.

  • Personnes en perte d’autonomie (GIR 3-4)
  • Personnes autonomes (GIR 5-6) représente les ¾ des personnes accueillies

Chaque groupe peut accueillir 8 personnes, selon leur degré de perte d’autonomie. Ceci permet d’apporter un projet individuel à chaque participant, tout en étant à son écoute et ainsi répondre à ses besoins.

Dans la limite de la cohérence du groupe et dans un souci de valorisation, les personnes atteintes de troubles cognitifs plus importants sont maintenues le plus longtemps possible au sein du groupe, ceci permet de créer une stimulation supplémentaire.

La fréquence :

Les ateliers ont lieu un après-midi tous les quinze jours dans les salles mises à disposition par les communes de la Communauté de Communes Terres de Bresse.

Localisation :

Les regroupements ont lieu sur les communes de :

– Simandre

– Saint Germain du Plain

– Ouroux sur Saône

– Baudrières

– Lessard en Bresse / Tronchy

(regroupement des deux communes)

– Abergement Sainte Colombe

– Saint Christophe en Bresse

Chaque commune possède un lieu dédié à l’accueil. La salle est accessible aux personnes âgées et elle est équipée d’un point d’eau, de tables, chaises et de toilettes adaptées.

Le Transport :

Au niveau du transport, notre accueil possède un mini-bus TPMR adapté aux seniors et/ou en situation de handicap.

ACTIVITES PROPOSEES

Les ateliers sont proposés de façon régulière. Différents professionnels interviennent également au cours de l’année : psychomotricienne, art thérapeute, musicothérapeute, ergothérapeute, neuropsychologue…

Actions physiques- psychiques- psychosociales :

Les ateliers visent à la pratique d’exercices de stimulation. Mais ce sont également des moments d’échanges et d’ouverture sur l’extérieur indispensables pour préserver l’identité de chacun.

Différentes actions sont menées afin de mieux accompagner les personnes :

– actions préventives par la stimulation afin de prolonger la vie chez soi,

– actions d’évaluation des capacités, besoins et désirs (suivi personnalisé),

– actions de signalement de toutes anomalies aux familles, médecins, services à domicile, Clic, Maia,

– actions de soutien et d’accompagnement (deuil, famille éloignée, cas particuliers…).

Les différents ateliers proposés :

Ateliers gymnastique-équilibre-motricité-agilité-dextérité (action de groupe et individuelle).

Préserver l’équilibre et la marche par l’activité physique.

Exercices basés sur :

– des mouvements articulaires, musculaires

– parcours obstacles

– assouplissement- récupération- relaxation

– prévention des chutes- déséquilibre- se relever du sol- trampoline

– pédaliers 

Préserver une certaine agilité et dextérité

Exercices basés sur :

– coordination des mouvements, réflexes

– jeux de ballons, balles

– jeux d’adresse (cible, anneaux, boules, basket…)

Ateliers mémoire-réflexion -logique (action de groupe et individuelle)

Travail sur les souvenirs faisant appel à la mémoire présente et passée :

– test MMS (Mini Mental Score), de l’horloge…

– mots clefs à chaque séance

– jeux (quiz)

– atelier sensoriel

– repères dans le temps et l’espace, association, logique (jeux et exercices)

– chansons et textes à trous, acrostiche, dico d’or

– transmission « mémoire à thème » : la vie d’autrefois, les foires, la fête au village…

Ateliers groupe de parole (communication- expression- information)

Ouverture aux autres- Plaisir :

– revue de presse commentée,

– groupe de parole à thèmes : la chute, l’oubli, la nourriture, le sommeil, la dépression,

– entendre et informer les personnes sur leurs difficultés au quotidien,

– à travers l’atelier « mémoire à thème » créer des échanges avec des groupes d’élèves,

– créer des échanges entre les groupes, après-midi musical avec les groupes et les clubs des autres communes,

– fêter les anniversaires des participants,

– mini olympiades entre les groupes et avec les écoles,

– sorties : visites de musée, monuments, expositions…

Les séances se terminent par une collation.

Le service « seniors » propose également avec différents partenaires des stages et formations :

– stage « Conduite Seniors »,

– ateliers « Bons Jours »,

– informations cambriolages et démarchages,

– conférence « Maladies dégénératives… »

DEROULEMENT D’UNE JOURNEE TYPE

8h30 à 12h00 Préparation des ateliers, gestion, organisation du service

13h15 à 14h30 Préparation de la salle, de l’atelier et transport des personnes

L’après-midi débute par le transport des personnes pour se rendre à l’accueil. Le transport est prévu entre 13h45 et 14h15 et le retour entre 16h45 et 17h15.

Ce moment permet de créer du lien depuis le domicile et facilite une relation de confiance. Les autres personnes peuvent venir par leurs propres moyens.

14h30 à 14h45 Accueil – Installation- Présentation de l’atelier

14h45 à 16h00 Ateliers

16h00 à 16h45 Collation

16h45 à 18h30 Retour au domicile en mini bus Rangement salle – Evaluation de la séance

EVALUATIONS

A chaque séance, les bénéficiaires remplissent une feuille « baromètre santé » afin d’apporter un suivi personnalisé.

A chaque fin de séance, une évaluation est réalisée, elle prend principalement en compte la participation et le bien-être de la personne.

Une fois par an, un tableau de suivi des absences est établi en y précisant les motifs et remarques, cela permet de détecter les personnes qui se fragilisent et/ou s’isolent.

Une fois par an, les participants renseignent un questionnaire de satisfaction afin de prendre en compte leurs besoins, leurs souhaits.

Enfin, un bilan annuel permet de vérifier le taux de remplissage et l’évolution des capacités des personnes.

La Commission Social Santé de la Communauté de Communes évalue les besoins du service, ajuste le projet si nécessaire et met en place de nouveaux projets.

BENEFICES DU SERVICE

« ENSEMBLE AVEC LE TEMPS »

Grâce à la mise en place des différents ateliers, on observe dans les groupes depuis la création de l’accueil :

– des progrès mnésiques chez certains participants.

– une stabilité de ces mêmes fonctions pour d’autres.

– une ouverture aux autres et un mieux- être psychologique.

– plus de confiance grâce à la valorisation de chacun.

– un état d’esprit de groupe.

– un accompagnement des plus fragiles.

Les participants apprécient :

– ce moment où ils peuvent s’exprimer, partager et exister,

– les rencontres qui contribuent à éviter la solitude et l’isolement (pour les personnes qui ne vont pas aux clubs),

– un moment différent et utile (pour les personnes qui vont aux clubs),

– l’occasion de sortir et de bouger,

– la proximité du lieu de l’accueil,

– la pratique d’activités de stimulation autant sur un plan mnésique que physique,

– d’être en petit groupe pour s’écouter et mieux se connaitre,

– de pouvoir bénéficier du moyen de transport essentiel pour pouvoir participer.

– un soutien complémentaire, un moment de répit.

– de trouver un soutien supplémentaire,

Certaines familles participent à la stimulation de leur proche en les incitant à venir à l’accueil.

PARTENARIATS ET SOUTIENS

Un partenariat existe à ce jour avec le référent social santé de chaque commune. Un travail de collaboration s’effectue dans certaines situations avec le CLIC, les aides à domicile voire le gestionnaire de cas MAIA.

Les médecins de nos communes connaissent notre projet et leurs soutiens dans certains cas est nécessaire. L’accueil travaille également à travers des situations plus complexes avec les familles, les services sociaux. Le service d’accueil répond régulièrement aux appels à projets de deux principaux partenaires financiers :

– la conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie (CFPPA)

– le Gie IMPA Groupement d’intérêt économique « ingénierie maintien à domicile des personnes âgées ».

LES AIDANTS

Le service d’accueil se trouve proche du lieu d’habitation. Cela crée un climat sécurisant plutôt qu’un sentiment de déracinement tant pour la personne que pour ses proches. Pour les aidants conjoints, ce service permet un soutien.

Les familles ont un rôle à jouer dans la sollicitation de leur parent pour les convaincre du bien-fondé de l’accueil, tant sur un plan préventif que social afin d’anticiper au mieux la perte d’autonomie et/ou de l’accompagner.

L’animateur est à leur écoute pour répondre à leurs questions, mieux comprendre leurs difficultés voire les conseiller.

ROLES DU REFERENT SOCIAL SANTE

Protocole d’admission et rôle du référent social-santé

Chaque commune doit pouvoir référencer et cibler sur le plan de l’autonomie, les personnes potentiellement intéressées par le service d’accueil et/ou dans le besoin physique, psychique, psychologique, matériel, financier. La même démarche doit être réalisée sur chaque commune, afin de donner du sens et de la cohérence à nos actions. D’où la nécessité que chaque commune ait un référent dans ce domaine.

Un relai entre le référent social-santé, les professionnels intervenants à domicile, les familles (pour les moins autonomes) et le service d’accueil doit permettre de mieux cibler les besoins de nos aînés, les personnes potentiellement intéressées pour intégrer l’accueil et celles ayant besoin d’un soutien régulier.

Critères de sélection :

Toutes les personnes volontaires et sans critère d’âge peuvent intégrer l’accueil. Des personnes peuvent rencontrer des difficultés et ou se sentir seul(es) quel que soit leurs âges.

– Personnes plutôt seules, isolées,

– Personnes en perte d’autonomie (physique et/ou mnésique) ayant besoin d’accompagnement

– Personnes autonomes souhaitant agir sur le plan préventif et/ou social.

Seul le responsable de l’accueil saura apprécier si oui ou non une personne peut intégrer le groupe. Il prendra en considération les affinités, les capacités et les besoins d’un même groupe afin de maintenir une certaine cohérence.

Si une place se libère dans un groupe et qu’aucune personne n’est inscrite sur la commune concernée :

1- Le responsable informe le référent social-santé. Faute de référent le Maire de la commune est informé.

2- Le référent social-santé cible une personne potentiellement intéressée et convient d’un rendez-vous avec le responsable du service. La visite est faite par le responsable du service. Le référent peut y assister s’il le souhaite. Une fiche d’inscription est réalisée. La personne reçoit des informations sur le service.

3- Si le responsable valide l’inscription et que la personne est intéressée, elle intègre l’accueil lors de la séance suivante.

4- Si le responsable émet une réserve sur les capacités physiques, psychiques, psychologiques à intégrer le groupe, un temps de réflexion est pris en attendant la visite d’une autre personne.

5- Le référent est informé de la décision.

Si une place se libère dans un groupe et qu’une ou plusieurs personnes se sont inscrites d’elles-mêmes sur la commune concernée :

1- Le responsable de l’accueil contacte la personne ou lui rend visite afin de l’informer qu’une place est disponible.

2- Si la personne est toujours intéressée, le responsable invite la personne à rejoindre le groupe lors de la séance suivante.

3- Si la personne n’est plus intéressée, le responsable contacte une autre personne sur liste d’attente ou le cas échéant le référent social-santé.

4- Dans le cas ou plusieurs personnes sont inscrites sur liste d’attente, le responsable prend en compte la date d’inscription, l’autonomie de la personne et sa capacité à intégrer le groupe dans un souci de cohérence.

Si une place se libère dans un groupe et qu’aucune personne sur la commune concernée n’est inscrite et que le référent ne fait pas de démarche ou ne trouve personne sur sa commune :

1- Le responsable de l’accueil contact le référent de la commune limitrophe afin de pourvoir la place disponible.

2- Le temps et l’organisation de transport sont étudiés afin de valider ou non l’inscription.

Rôle du référent social santé au sein du Service Seniors

Chaque commune désigne un référent. Faute de référent ce rôle est assumé par le Maire de la commune.

Le référent social santé s’inscrit dans une démarche volontaire avec certaines obligations :

– participe aux réunions de la commission social santé, à l’élaboration et à la mise en place de projets, aux groupes de travail.

– cible, visite les personnes susceptibles d’intégrer l’accueil et transmet les informations au responsable du service.

– travaille en collaboration avec le responsable du service seniors afin de mettre en place sur sa commune des ateliers, stages en direction des seniors.

– transmet les informations nécessaires à la communication en direction des seniors sur sa commune.

– participe à l’organisation de projets.

– le responsable du service communique au référent sur des situations particulières afin de l’informer des démarches entreprises (Clic, Maia…).

– chaque référent a connaissance des personnes participant à l’accueil sur sa commune.

– si une commune décide de changer de référent, elle en informe le responsable de l’accueil.

CONCLUSION

Ce service de par sa pertinence s’inscrit dans un nouveau mode de prise en charge et d’accompagnement pour les seniors à domicile.

Un accueil proche des personnes permet de les rassurer, leur donne confiance et donc l’envie d’y participer.

Ce service se veut intermédiaire, mais surtout complémentaire des autres acteurs intervenant à domicile. Cette complémentarité ne peut qu’être bénéfique aux personnes. Les compétences de la prise en charge des personnes en perte d’autonomie et l’expérience dans ce domaine de l’animateur renforcent la crédibilité du service.

Les groupes sont hétérogènes à travers l’âge, l’autonomie, l’histoire de vie de chacun. Cela créé une richesse et une dynamique pour les groupes.

Le but du service d’accueil est bien de contribuer au maintien de l’autonomie des personnes vivant à domicile. Ce service offre un accompagnement de qualité, de proximité, répondant ainsi à une demande d’alternative d’accompagnement face à la perte d’autonomie.

Enfin, ce service est un levier essentiel permettant d’avoir une réflexion régulière sur la perte d’autonomie et l’isolement social.